06 06 82 26 76

Questions/Réponses

 

Valérie vous répond : Se marier est-il une preuve d’amour indispensable ?

Question posée par Véronique

Se marier, obligation, principe ou preuve d’amour ?

Se marier faisait partie des mœurs. De nos jours, la notion de mariage a évolué, on peut s’aimer sans vouloir se marier. Un mariage sur deux finit en divorce aujourd’hui et cela peut freiner un bon nombre d’entre nous… Si pour certain le mariage est un engagement indispensable, pour d’autre cela n’est pas le cas. Chacun est libre de faire ce que bon lui semble. On peut s’aimer, vivre une histoire d’amour stable et sincère, sans sauter le pas.

Le mariage, pour ou contre ?

Parmi les étapes de la relation amoureuse, le mariage est de celles qui perdurent, que l’on attend, que l’on retarde, que l’on refuse.

Peur de perdre sa liberté, de se tromper sur ses sentiments, les doutes s’entrechoquent… Nombreuses sont les raisons qui peuvent nourrir votre refus :

On peut ne pas vouloir se marier par principe, car l’on ne croit pas au mariage. Cela ne vous empêche pas d’aimer sincèrement votre moitié mais cet engagement ne vous correspond pas, tout simplement !On peut aussi se mettre à douter de l’amour que l’on a pour l’autre lorsque le sujet du mariage est abordé. Même aujourd’hui, la symbolique du mariage reste très marquée et celui-ci comporte de nombreux compromis et implications légales. Vous prenez cet engagement et les valeurs qui lui sont inhérentes au sérieux, il est tout à fait normal de peser le pour et le contre pour ne pas se tromper ou s’engager à la légère.

Se marier, c’est évidemment franchir un cap qui peut indiquer que l’on est prêt à avoir des enfants ensemble par exemple. Prendre le temps d’y penser sérieusement est indispensable.Le grand jour implique une organisation sans pareille, un planning ultra chronométré, il faut en avoir conscience ! Vous pouvez très bien ne pas être prêt(e) à supporter cette charge de stress. Peur de décevoir, de faire les mauvais choix de lieux, de robe, de traiteurs etc… Se marier c’est engager une grande partie de son temps durant la période de préparation. Et l’on peut ne pas en avoir envie ou ne pas en avoir le temps.

Comment expliquer votre refus de se marier à votre partenaire ?

Si votre compagne/compagnon manifeste l’envie de se marier avec vous, ne lui cachez pas votre confusion. Soyez honnête envers l’autre, expliqué lui que vous prenez cet engament très au sérieux et que vous avez besoin de temps pour réfléchir. Vous voulez être certain(e) de vouloir et de pouvoir tenir cet engagement avant de le lui promettre.

Dans tous les cas, soyez franc : si votre refus est catégorique, quel que soit le temps de réflexion que vous prenez, expliquez-le-lui rapidement afin de ne pas le(la) blesser plus. Le plus beau des engagements est celui qui vous convient à tous les deux. On peut s’aimer et vivre une relation stable sans se passer la bague aux doigts !

Le concubinage séduit de plus en plus de couples qui s’aiment sincèrement et qui ne veulent pas se marier. Si les sentiments sont présents, la signature d’un document officiel n’a pas d’importance. Si pour une raison particulière ou simplement par envie, vous souhaitez tout de même vous engager de manière plus officielle, le « Pacs » peut être une excellente alternative.

N’oubliez pas que l’on peut aussi s’aimer en vivant chacun chez soi. Il existe mille façons de prouver l’amour que l’on a pour l’autre!

 

Article écrit par Valérie : Les femmes seniors revendiquent le droit d’aimer et d’être aimées

De nos jours, même après vingt ou trente années de mariage, les baby-boomers n’hésitent plus à divorcer. Avec une espérance de vie en France de 78 ans pour les hommes et de 85 ans pour les femmes, les plus de cinquante ans entendent vivre pleinement leur vie sociale, affective et bien sûr amoureuse.

Enfants, travail, mari… Après avoir consacré leur vie aux autres, de nombreuses baby-boomeuses ressentent l’envie de sortir de leur coquille et de vivre par et pour elles-mêmes…

Lorsque les enfants sont partis (phénomène de « nid vide ») et que vient la pré-retraite ou la retraite, les tensions accumulées au fil des années, la lassitude ou l’ennui peuvent mettre à mal le couple qui de nos jours… résiste de moins en moins. De fait, chez les quinquagénaires, le taux de divorce après trente ans de mariage est passé de 0,9 en 1972 à 4,6 en 2002 (source INSEE).

Aussi douloureux que soit le constat d’échec, le divorce s’avère pour beaucoup, synonyme de soulagement et de renouveau.Comme le souligne Valérie Bruat, spécialiste des relations amoureuses « aujourd’hui à 50, 55, 60 ans ou plus, les femmes vivent une période d’épanouissement personnel : elles se remettent au sport, à la peinture ou à toute autre passion qu’elles avaient délaissée, elles sortent entre amies. En bref, elles pensent (enfin) à elles et ne cachent pas leur désir de pouvoir refaire leur vie ».

Selon une étude IFOP publiée en janvier 2010, un quart des quinquagénaires recherche un partenaire pour pouvoir partager ses loisirs et ses passions à nouveau comme un couple une personne sur cinq a envie de sentir à nouveau son coeur battre pour quelqu’un. Oui, les femmes de 50 ans et plus rêvent toujours de trouver l’homme idéal !  Plus de la moitié des 8 millions de personnes vivant seules en France ont plus de 60 ans. Les femmes de 50 ans ont un âge subjectif de dix à quinze ans inférieur à celui de leur état civil. Aussi, elles comptent bien profiter de leurs belles années ! Leur recherche d’un nouveau partenaire s’avère un défi, riches de leur expérience, elles ont des idées très précises quant au profil idéal ! Honnête, fidèle, intelligent… l’homme idéal ne peut transiger avec ces qualités ! » 

Valérie vous répond : Une histoire d’amour qui dure

Question souvent posée qui méritait un petit article

Ce fut immédiat tel un coup de foudre ou dans la douceur après plusieurs rencontres pour mieux s’apprivoiser, mais aujourd’hui ça ne fait plus aucun doute : vous vous êtes reconnus, trouvés, choisis. C’est avec elle, c’est avec lui que vous avez le désir profond de vivre une histoire d’Amour. C’est ensemble, main dans la main que vous voyez l’avenir. Quand vous êtes tous les deux tout semble plus beau, plus léger, plus simple. Et que dire de ce désir impérieux de vous retrouver à peine vous êtes vous quittés et de ne faire plus qu’un. Vos pensées sont toutes tournées l’un vers l’autre et comme dit la chanson « entre nous, plus il y a d’espace et moins je respire ». En d’autres termes : vous êtes amoureux (e) !

Vous en avez peut-être déjà fait l’expérience : L’Amour est un ingrédient indispensable à toute relation durable, sinon elle ne serait pas… mais il ne peut à lui tout seul suffire à la faire durer. On peut aimer très fort quelqu’un et ne plus pouvoir rester avec parce que la relation nous fait du mal, parce qu’elle est un peu trop compliquée ou tout simplement pas assez satisfaisante. La communication n’est pas fluide… difficile de se faire entendre… tant de malentendus parfois et pourtant tellement d’Amour. Oui, aussi étrange que cela puisse paraître cela n’a pas toujours affaire ni à voir avec les sentiments que les êtres se portent mutuellement. En fait ce serait presque l’inverse : plus la relation est bonne plus les sentiments sont forts.

Osons une comparaison : Votre relation amoureuse est comme un jardin dans lequel serait plantée une fleur merveilleuse, unique : votre Amour. Si vous n’entretenez pas votre jardin, si vous y mettez des déchets, si vous laissez pousser de mauvaises herbes, votre magnifique fleur finira par se flétrir, se faner… votre jardin ne sera plus qu’un terrain vague avec quelque part cachée entre les herbes hautes une fleur exceptionnelle, mais invisible. Au contraire, si vous prenez soin de votre jardin, si vous faites attention au terreau dans lequel vous faites pousser votre fleur merveilleuse, si vous vous attelez à ne pas la laisser être étouffée par les mauvaises herbes, elle n’en sera que plus forte et épanouie au point certainement de faire de nouveaux bourgeons et de fleurir de plus belle. 

Alors voici quelques astuces pour un jardinage amoureux efficace :

– Essayez d’être le plus authentique envers vous-même et l’autre : ne dites pas OUI quand vous pensez NON. Faire les choses à contre coeur ou pour de mauvaises raisons finit toujours par créer de la rancœur et des malentendus.

– N’hésitez pas à parler de vous et de vos ressentis plutôt que d’être dans les reproches (plutôt que « tu ne m’écoutes jamais » proposez « je ne me sens pas entendu(e) »). Ainsi vous abordez le coeur du problème et vous serez écouté avec bienveillance et compréhension. L’autre sera plus disposé à changer d’attitude.

– N’imaginez pas que l’autre a une boule de cristal qui lui permettrait de deviner ce dont vous avez besoin ou envie. Dites le plus simplement du monde ce que vous attendez : vous éviterez ainsi beaucoup de situations d’incompréhension mutuelle.

– Cultivez les valorisations, l’écoute et le respect d’un point de vue différent du votre, troquez les injonctions (tu dois, il faut)
pour des demandes claires (je te demande, acceptes-tu de…) et acceptez que la réponse ne soit pas toujours celle que vous souhaiteriez.

– Mettez les chantages et les menaces au placard (si tu ne fais pas ça…). Faites des propositions ouvertes, inventives ou chacun peut
s’y retrouver.

– Mettez de vous-même sans attendre que l’autre donne la même chose en retour. La richesse de la relation vient de ce que vous y apportez chacun votre différence. Bien-sûr il y a mille et une autres bonnes manières de faire et l’Amour que vous vous portez, les échanges que vous aurez sauront vous inspirer dans le bon sens.

Soyez les artisans de votre histoire, les jardiniers de votre amour. N’hésitez plus à cultiver votre relation, vous en récolterez le plus beau fruit…Une histoire d’Amour qui dure, peut-être pour toujours. Valérie BRUAT

Valérie vous répond : Mon Ex mari va devenir papa

Question posée par Anne-Marie

 » Je suis séparée de mon ex-mari depuis 4 ans. Nous avons eu 2 enfants ensemble. Nous avons refait notre vie chacun de notre côté et tout se passait bien, jusqu’à ce que j’apprenne que la nouvelle compagne de mon ex-mari attend son premier enfant. Aujourd’hui, je me sens perdue, sans pour autant remettre en cause mon couple actuel. Comme faire face ? Merci »

Bonjour Anne-Marie, Il n’y a pas pas de recette miracle, il faut juste arriver à accepter les choses telles qu’elles sont. Briser le cercle vicieux, arrêter de regarder vers le passé… Ne pas hésiter à se faire aider par un thérapeute, si vous n’y parvenez pas toute seule. Il parait évident que vous n’avez pas complètement fait le deuil de votre précédente relation, l’arrivée de cet enfant fait ressurgir des sentiments enfouis. Vous vous sentez perdue c’est normal car cela remet en cause votre nouvel équilibre. Par contre n’attendez pas que votre malaise s’accentue car cela pourrait avoir des répercussions sur votre nouveau couple. Valérie

Valérie vous répond : Une belle-mère trop présente dans ma vie de couple

Question posée par Nathalie

 » Cela fait 10 ans que je suis mariée. Mon mari n’arrive toujours pas à couper le cordon ombilical avec sa mère, qui est vraiment trop présente. C’est devenu un réel problème. Mon mari n’entend pas ce que je lui dis. Que faire, pour ne pas que cette relation excessive empoisonne notre vie ? Merci Valérie. »

Je crois qu’il est IMPERATIF que ce soit votre conjoint qui prenne conscience du problème, dès que celui-ci devient trop pesant sur votre relation, je m’explique…votre belle-mère est trop possessive, votre homme doit lui parler et lui expliquer que maintenant il a une femme et (des enfants peut-être) et que sa place est près de vous, lui dire que ce n’est pas pour autant qu’il ne la verra plus ou beaucoup moins, qu’il la RASSURE, elle restera toujours sa mère à ses yeux…C’est une prise de conscience ! Valérie

Vous avez une question ?

Vous pouvez nous contacter par téléphone au 06 06 82 26 76 du lundi au vendredi de 10h à 20h.

Formulaire de contact
Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

FORMULAIRE DE PRISE DE CONTACT :
×
FORGOT YOUR DETAILS?
×

Go up